Environnement, mobilité

Beaucoup de Messins l’ignorent mais un tiers de la ville est constitué d’espaces naturels et de cours d’eau. C’est une singularité et un patrimoine exceptionnel. Il faut donc s’interroger à la fois sur la manière de tirer le meilleur parti de ce patrimoine et sur la manière de le préserver. Préserver l’environnement, c’est également développer les transports en commun, limiter la place de la voiture, améliorer les conditions de circulation à vélo et le confort des piétons…   

Comment mieux intégrer la nature dans la ville ? Mieux la protéger ? Quelle place pour l’eau dans la ville ? Quels usages et quels aménagements faut-il proposer pour les espaces naturels ? Quelle place pour la voiture à l’horizon 2030 ? Quelle politique en matière de stationnement ? Comment et où privilégier les pistes cyclables ? Comment améliorer les transports collectifs ? Quels sont les nouveaux services à inventer, à créer ou à développer pour des déplacements plus agréables, plus faciles et moins polluants ?

Commentaires

* Champs obligatoires
contributeur
Envisager un mode alternatif de transport collectif tel le téléphérique adapté et intégré au milieu urbain ; par exemple créer un téléphérique assurant une liaison entre une vaste zone de parking P+R et la future Zac de la BA 128 via Montigny les Metz
contributeur
Il faut remettre des vergers de mirabellier au plus proche du centre ville. La mirabelle est un symbole identitaire de notre region et de notre ville.
contributeur
créer une ligne de tcsp reliant la zac d'augny (jusqu'au projet "wave") au centre ville
contributeur
Faire en sorte de ne pas dégoûter les résidents du centre ville d'y rester: proposer une offre plus attractive de stationnement résidentiel et offrir des zones de parking gratuits à ceux qui vivent afin d'éviter les voitures collantes immatriculées au Luxembourg ou en Belgique, ou les voitures de sociétés...
contributeur
Faire un ouvrage d'art pédestre entre la manufacture des tabacs et la place de France, avec l'idée de reconquérir les berges de la Moselle et de rompre avec les diverses barrières physiques qui découpent la ville (chemins de fer, rivières, autoroutes).
contributeur
Création d'un parc de vélos locatif en libre service comme a Paris, Nancy, Lyon, Strasbourg, Dijon, Pau, Lille, Anger Mulhouse, Rennes ou les 30 autres communes française équipé...
contributeur
faudrait pouvoir voter sur les idées des autres (pouce en haut, pouce en bas)
contributeur
un tram !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
MOI
Metz pourrait être une belle ville,hélas! à part l'esplanade et le plan d'eau,depuis plusieurs années les espaces verts hors centre ville sont laissés à l' abandon, où sont passés les balayeurs? les poubelles sauvages dans tous les quartiers, même les commerçants ne respectent pas les heures d' enlèvements des sacs ainsi que certaines administrations . Alors comment parler d' environnement quand le citoyen ne respecte rien.C'est toute une éducation à refaire, mais il fau dra plusieurs décennies et, là, nous pourrons reparler d'environnement .Dans les commerces redistribuons des sacs papier,remettons les consignes pour les bouteilles en verre etc,les indusriels et les pouvoirs publics sont responsables de cette pollution et maintenant on veut en faire supporter les frais aux consom mateurs.
TRITZ
Faire de Bellecroix un exemple d'intégration de parc urbain dans un quartier populaire. * Ouvrir le quartier sur le centre (et inversement), par la création de nouveaux accès piétonniers et cyclo vers le boulevard de Trêves, en créant un cheminement du centre de Bellecroix au droit de la caserne réhabilitée, ainsi qu'en créant une deuxième passerelle à l'entrée du Bd à côté du centre Amli. Cette passerelle pourrait être de facture valorisante pour cette entrée de Metz. * Mettre en valeur les fortifications en les déboisant (ce qui sauvegarde également les murailles), y créer des points de vues, des cheminements inter fortifications avec fleurissements. * Accueillir le rucher-école (les entrées de souterrains pouvant également servir à abriter des ruches). * Créer des plaines ludiques (accrobranche, circuits VTT, murs d'escalade...) gérées par une entreprise privée. * Implanter des organismes et associations investis dans l'écologie.